Dossier

Place et indications de la toxine botulique dans les syndromes parkinsoniens

Mis en ligne le 22/02/2018

Auteurs : N. Bayle, J.M. Gracies

  • La toxine botulique est aujourd'hui largement utilisée dans la prise en charge de nombreuses affections, en particulier neurologiques.
  • Elle est devenue une solution thérapeutique de choix par rapport aux traitements systémiques dans la prise en charge de symptômes moteurs et non moteurs des syndromes parkinsoniens, tels que les dystonies de pic et de fin de doses, l'incontinence salivaire et ou encore l'hyperactivité détrusorienne. Cependant, il n'existe pas encore aujourd'hui de consensus quant aux modalités optimales d'injection pour la plupart de ces symptômes.
  • Son efficacité dans le tremblement de repos ou les enrayages cinétiques demande à être démontrée par le biais d'études randomisées contrôlées sur de larges effectifs, encore trop peu nombreuses aujourd'hui.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Nicolas BAYLE

Médecin, Médecine physique et réadaptation, CHU Henri-Mondor, AP-HP, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean Michel GRACIES

Médecin, Médecine physique et réadaptation, CHU Henri-Mondor, AP-HP, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation,
Neurologie
thématique(s)
Mouvements anormaux - Parkinson
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]