Dossier

La charge mutationnelle tumorale

Mis en ligne le 27/10/2017

Auteurs : F. Penault-Llorca

Le génome tumoral est un d river de l'immunité anticancéreuse. En fonction de la charge mutationnelle (CM), la réponse aux immunothérapies varie, ce qui suggère que les néo-antigènes secondaires à ces mutations sont d'importantes cibles pour les cellules T dans l'immunité anticancéreuse. La CM apparaît aujourd'hui comme l'un des outils à notre disposition pour évaluer la sensibilité à une immunothérapie. Les techniques de next-generation sequencing ciblées s'avèrent aussi performantes que le séquençage de l'exon complet et sont moins complexes, moins coûteuses et plus rapides. Associée aux données relatives à l'instabilité microsatellitaire et à des données transcriptomiques, la CM permet d'affiner ce profil de sensibilité, susceptible d'être faussé par une potentielle hétérogénéité intratumorale, à modéliser également. Malheureusement, aujourd'hui, il apparaît que peu de néo-antigènes finalement immunogènes sont produits par des tumeurs à forte CM, ce qui montre la complexité qu'il y a à trouver des facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique aux immunothérapies en utilisant des marqueurs génomiques de façon isolée.

Liens d'interêts

F. Penault-Llorca n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteur
Pr Frédérique PENAULT-LLORCA
Pr Frédérique PENAULT-LLORCA

Médecin
Anatomie et cytologie pathologiques
Centre Jean-Perrin, Clermont-Ferrand
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]