Dossier

Surcharge pondérale et cancérogenèse mammaire : focus sur le dialogue intercellulaire in situ

Mis en ligne le 19/12/2017

Mis à jour le 29/12/2017

Auteurs : A. Rossary, L. Delort, M. Goepp, F. Caldefie-Chézet, M.P. Vasson

  • La surcharge pondérale est un facteur reconnu de risque de cancer du sein chez la femme ménopausée, associé à un mauvais pronostic, à une augmentation du risque de métastases et de mortalité. De nombreuses altérations métaboliques et hormonales systémiques peuvent expliquer cette association épidémiologique entre surpoids/obésité et augmentation du risque de cancer mammaire. Au niveau local, le sein présente la particularité d'un contact direct entre le tissu adipeux et les cellules épithéliales mammaires saines et/ou néoplasiques. De ce fait, les adipocytes, de par leur dialogue avec les cellules environnantes, sont susceptibles de participer au processus de cancérogenèse, notamment en cas d'excès pondéral. Aussi, il s'avère fondamental de mieux appréhender à partir de modèles in vitro le dialogue intercellulaire et d'identifier les biofacteurs clés impliqués.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Adrien ROSSARY

Pharmacien, Université Clermont-Auvergne, UFR de pharmacie, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Laetitia DELORT

Université Clermont-Auvergne, UFR de pharmacie, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Marie GOEPP

Université Clermont-Auvergne, UFR de pharmacie, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Florence CALDEFIE-CHEZET

Pharmacien, Université Clermont-Auvergne, UFR de pharmacie, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Marie-Paule VASSON

Pharmacien, Université Clermont-Auvergne, UFR de pharmacie, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie sénologie
Mots-clés