Dossier

Ciblage de la voie PI3K/AKT/ mTOR dans les cancers du sein HER2+

Mis en ligne le 10/10/2015

Auteurs :

  • En préclinique, une mutation de PI3KCA ou la perte de PTEN prédit une résistance au trastuzumab.
  • In vitro et in vivo, un inhibiteur de la voie PI3K/AKT/mTOR réverse la résistance au trastuzumab.
  • En clinique, l’activation de la voie PI3K/AKT/mTOR, définie par une mutation de PI3KCA ou la perte de PTEN, pourrait avoir une valeur prédictive de résistance au trastuzumab selon que la maladie est macro ou microscopique.
  • En clinique, l’évérolimus, inhibiteur de mTORC1, n’a pas fait la preuve de son efficacité en association avec un cytotoxique et le trastuzumab.
  • L’efficacité de l’évérolimus pourrait cependant être prédite par la perte de PTEN ou la forte expression de pS6 et être plus significative pour les tumeurs HER2+/RH− que pour les tumeurs HER2+/RH+.
auteur
Pr Florence DALENC

Médecin
Oncologie
Institut universitaire du cancer Toulouse-Oncopole, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]