Mise au point

Méditation et réduction du risque cardiovasculaire

Mis en ligne le 03/03/2018

Auteurs : A. Pathak, J.G. Bloch

  • Les essais sur la méditation suggèrent un bénéfice potentiel de celle-ci dans la réduction du risque cardiovasculaire.
  • Cependant, ces essais présentent souvent des faiblesses méthodologiques : petits effectifs, beaucoup de perdus de vue, manque de randomisation ou de bras contrôle adapté, etc.
  • De nouveaux essais sont donc nécessaires pour que l'on puisse évoquer un effet cliniquement significatif.
Liens d'interêts

A. Pathak déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Atul PATHAK

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Clinique Pasteur, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Jean-Gerard BLOCH

Médecin, Rhumatologie, Instructeur Mindfulness-Based Stress Reduced (MBSR), Strasbourg, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]