Dossier

Pancréas artificiel : du concept à la réalité clinique

Mis en ligne le 22/12/2016

Auteurs :

  • Une insulinothérapie sous-cutanée continue par pompe à insuline asservie à une mesure continue du glucose via un algorithme de contrôle (“pancréas artificiel”) est réalisable en vie courante sur des périodes de plusieurs mois. Les modèles actuels, dits “hybrides”, comportent une automatisation de la perfusion d'insuline en dehors des prises alimentaires qui nécessitent une annonce des repas par les patients.
  • La sécurité de l'utilisation continue ambulatoire d'un pancréas artificiel est démontrée dans le diabète de type 1 (DT1) par la réduction des hypoglycémies, en particulier la nuit, et la prévention effective des accidents hyperglycémiques graves.
  • L'efficacité du pancréas artificiel pour le traitement du DT1 en vie réelle est démontrée par l'augmentation du temps passé dans une fourchette glycémique proche de la normoglycémie, la baisse de la glycémie moyenne, la réduction de la variabilité glycémique et l'amélioration de l'HbA1c sur des périodes allant jusqu'à 3 mois.
Liens d'interêts

E. Renard déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Eric RENARD
Pr Eric RENARD

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
Hôpital Lapeyronie, CHU, Montpellier
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Endocrinologie
thématique(s)
Diabète
Mots-clés