Editorial

Pourquoi les gynécologues ne peuvent ignorer les problèmes de nutrition …

Mis en ligne le 26/02/2018

Auteurs : Pr Philippe Descamps

Lire l'article complet (pdf / 94,72 Ko)

L'année 2018 commence bien pour La Lettre du Gynécologue avec la publication de ce très beau dossier consacré à la nutrition.

Saviez-vous qu'en France, 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses (soit 14,5 % de la population adulte). La proportion d'obèses est passée de 8,5 à 15,3 % en vingt ans (entre 1997 et 2016), l'augmentation de la prévalence étant observée dans toutes les tranches d'âge de la population,
comme l'expliquent Christine Poitou et Béatrice Dubern.

L'OCDE estime que, en 2030, 47 % des adultes américains et 21 % des Français pourraient être obèses, selon des projections publiées récemment. Concernant l'anorexie, elle touche 0,5 à 2,2 % de la population féminine.

Les troubles du comportement alimentaire, qu'il s'agisse d'anorexie, de boulimie ou d'hyperphagie boulimique, ont de nombreuses implications gynéco-obstétricales qui seront détaillées par Nathalie Godart et al. :

  • perturbations du cycle menstruel ;
  • syndrome des ovaires polykystiques ;
  • grossesses non désirées ;
  • infertilité ;
  • complications obstétricales ;
  • problèmes liés au post-partum.

Thierry Harvey nous rappelle les problèmes nutritionnels de la femme enceinte et les recommandations concernant la supplémentation, alors que Jean-Michel Lecerf nous explique les arcanes des régimes amaigrissants, des régimes sans lait, sans gluten, végétaliens (qui sont déconseillés chez la femme enceinte) ou végétariens.

Le même auteur fait une mise au point sur la nutrition de la femme ménopausée, problème si fréquemment évoqué durant nos consultations.

Enfin, Marc Espié étudie le rôle de l'alimentation dans la genèse du cancer du sein. Peu de certitudes malgré les nombreuses études publiées, mais le rôle de l'alimentation dans l'enfance est incriminé, et il est souhaitable d'éviter les acides gras et de réduire la consommation d'alcool.

Bonne lecture !

Liens d'interêts

P. Descamps déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Endocrinologie
thématique(s)
Nutrition
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]