Dossier

Comment caractériser les polypes colorectaux et quelles classifications doit-on utiliser ?

Mis en ligne le 30/11/2017

Mis à jour le 14/12/2017

Auteurs : Guillaume Perrod, Gabriel Rahmi, Christophe Cellier

  • La classification de Paris permet une description macroscopique standardisée des lésions et une estimation du risque d'envahissement sous-muqueux.
  • La classification de NICE utilisée avec le Narrow Band Imaging (NBI) sans zoom est la classification endoscopique la plus simple d'utilisation pour la prédiction histologique.
  • La classification de WASP est la seule permettant de distinguer les polypes hyperplasiques des polypes/adénomes festonnés sessiles et des adénomes.
Liens d'interêts

G. Perrod déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Les co-auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Guillaume PERROD

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Gabriel RAHMI

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Christophe CELLIER

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Oncologie digestif
Mots-clés