Dossier

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) : qui dit MICI dit dysbiose

Mis en ligne le 03/03/2018

Mis à jour le 06/03/2018

Auteurs : Éva Michaud, Rémi Gayet, Stéphane Paul, Xavier Roblin

Recommandé par 1 personne

Le microbiote est composé de bactéries, virus et fungi essentiels à la digestion, à la mise en place du système immunitaire et à la protection contre les agents pathogènes tout au long de la vie d'un individu. Sa composition varie d'un individu à l'autre mais conserve une composition générale qui comprend les espèces Bacteroidetes, Firmicutes, Actinobacteria et Proteobacteria. Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), qui comprennent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, sont étroitement liées à une dérégulation du microbiote, appelée dysbiose. Des facteurs comme l'héritage génétique et l'alimentation vont conduire à une modification de la composition du microbiote, à l'exemple de la réduction des populations bactériennes inductrices de tolérance comme Faecalibacterium prausnitzii et des espèces Roseburia ou Lachnospiracaea. La dysbiose influence aussi les traitements mis en place contre les MICI. Cette revue vise à résumer les facteurs inducteurs de dysbiose conduisant à une MICI ainsi que les stratégies mises en place pour traiter ces maladies.

Liens d'interêts

Les deux premiers auteurs Éva Michaud et Rémi Gayet ont contribué à parts égales à la rédaction de cet article.

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Stéphane PAUL

Médecin, Immunologie et immunopathologie, CHU, Saint Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Xavier ROBLIN

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]