Cas clinique

Localisation intranasale d'un projectile après un traumatisme balistique craniofacial

Mis en ligne le 11/01/2018

Auteurs : B. Hemmaoui, M. Sahli, A. Rouihi, H. Bahallouo, M. El Akhiri, N. Errami, F. Benariba

  • Les traumatismes craniofaciaux par arme à feu sont responsables de la majorité des plaies craniocérébrales pénétrantes. Celles-ci mettent en jeu le pronostic vital immédiatement, du fait des lésions intracrâniennes fréquemment associées, ou qui surviennent à distance du traumatisme, par infection. Par ailleurs, les lésions craniofaciales secondaires à un projectile à haute vitesse (balle) sont responsables d'importants dégâts (1). Nous rapportons le cas d'une jeune fille de 12 ans qui a subi un traumatisme craniofacial balistique et discutons les modalités de la prise en charge diagnostique et thérapeutique.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Bouchaib HEMMAOUI

Médecin, ORL et chirurgie cervico-faciale, Hôpital militaire Mohamed V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
Dr Mohamed SAHLI

Médecin, ORL et chirurgie cervico-faciale, Hôpital d’instruction militaire Mohamed-V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
Dr Noureddine ERRAMI

Médecin, ORL et chirurgie cervico-faciale, Hôpital militaire Mohamed V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
ORL
Mots-clés