Dossier

Quoi de neuf dans l'amygdalectomie ?

Mis en ligne le 13/12/2016

Auteurs :

Les suites opératoires d'amygdalectomie sont habituellement marquées par l'existence d'un risque hémorragique et d'une douleur parfois difficile à juguler. Depuis quelques années, l'amygdalectomie partielle est proposée comme alternative à l'amygdalectomie totale. Afin d'évaluer ces deux techniques, nous les avons comparées selon différents critères objectifs : le risque de saignement postopératoire et de reprise chirurgicale, la repousse amygdalienne et la réapparition du syndrome d'apnées du sommeil, les infections, etc. Au vu de ces éléments, il semble que l'amygdalectomie partielle remplisse les critères de sécurité et de confort postopératoire pouvant la faire préférer à la technique conventionnelle. Cette dernière présente cependant une supériorité sur la repousse amygdalienne et le contrôle du syndrome d'apnées du sommeil.

Liens d'interêts

N. Teissier déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Natacha TEISSIER
Dr Natacha TEISSIER

Médecin
ORL et chirurgie cervico-faciale
Hôpital Robert Debré, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
ORL,
Pédiatrie
Mots-clés