Dossier

Antalgiques et grossesse : attention aux anti-inflammatoires non stéroïdiens

Mis en ligne le

Mis à jour le 08/11/2017

Auteurs : A. Andorra, A. Cabaillot, , J. Delorme, M. Zenut, , N. Authier

Partant du constat que la consommation de médicaments pendant la grossesse a plus que doublé au cours des 30 dernières années, notre étude s'attache à décrire la prescription des médicaments antalgiques chez la femme enceinte. Menée à partir des données de l'Échantillon généraliste des bénéficiaires, elle a inclus 22 002 femmes ayant accouché entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2013. L'ensemble des antalgiques délivrés sur la période allant de 3 mois avant le commencement de la grossesse jusqu'à 3 mois après l'accouchement a été recueilli. En dépit d'une contre-indication formelle à partir de la vingt-quatrième semaine d'aménorrhée, 1,3 % des patientes se voient toujours prescrire des AINS oraux ou topiques au cours du troisième trimestre de grossesse, avec parfois plus d'une délivrance.

Liens d'interêts

Les coauteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Agnès ANDORRA

Pharmacien, CHU, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Aurélie CABAILLOT

Médecin, Médecine générale, CHU, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Marie ZENUT

Médecin, CHU, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Nicolas AUTHIER

Médecin, Psychiatrie, CHU, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie,
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]