Dossier

BPCO éosinophilique

Mis en ligne le 18/12/2017

Mis à jour le 22/12/2017

Auteurs : C. Barnig

  • Chez 10 à 30 % de sujets atteints de BPCO en état stable, il existe une inflammation bronchique significative à éosinophiles (BPCO éosinophilique).
  • L'origine et la fonction de ces éosinophiles bronchiques dans la BPCO restent à l'heure actuelle inconnues, mais semblent indépendantes d'une composante asthmatique surajoutée.
  • La présence d'éosinophiles dans la BPCO semble identifier une population particulièrement à risque d'exacerbation, et qui pourrait bénéficier davantage d'un traitement par corticoïdes, notamment inhalés au long cours.
Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Cindy  BARNIG
Dr Cindy BARNIG

Médecin
Pneumologie
Hôpitaux universitaires, Strasbourg
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
BPCO
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]