Dossier

Parle à mon côlon, ma tête est malade : le microbiote est-il un deuxième cerveau ?

Mis en ligne le 21/12/2016

Auteurs :

Du chien de Pavlov au bachelier ayant des maux de ventre, la relation entre cerveau et intestin est connue de tous. Les techniques récentes de biologie moléculaire ont permis de faire émerger un nouvel acteur, le microbiote, dans la compréhension de la physiopathologie de l'“axe cerveau-intestin”. La composition et les métabolites du microbiote sont l'objet de très nombreuses études mettant en lumière un rôle physiologique et physiopathologique jusqu'alors presque inconnu. Si les études descriptives intrinsèques du microbiote sont innombrables, seules leurs confrontations aux approches fonctionnelles permettront d'appréhender son rôle ; il importera notamment d'examiner comment les transplantations fécales de l'homme à l'animal modélisent des processus pathologiques, particulièrement comportementaux. L'objet de cet article est de rappeler l'histoire de cette recherche, de détailler les 3 axes de communication entre intestin et système nerveux central ainsi que les récentes avancées sur le sujet. Il vise aussi à permettre au psychiatre d'analyser la littérature entourant le microbiote avec un regard critique.

Liens d'interêts

H. Duboc déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Henri DUBOC
Dr Henri DUBOC

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital Louis-Mourier, AP-HP, Colombes, Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Psychiatrie
Mots-clés