Dossier

Maladies auto-immunes et systémiques : vascularites et syndromes auto-inflammatoires

Mis en ligne le 27/01/2018

Mis à jour le 04/02/2018

Auteurs : Corinne Miceli-Richard

  • L'angio-IRM et le TEP-scan n'ont pas d'intérêt pour le suivi des vascularites des gros vaisseaux de patients asymptomatiques.
  • La réalisation des perfusions de rituximab en fonction de marqueurs biologiques est aussi efficace que des perfusions systématiques dans le traitement d'entretien des vascularites à anticorps dirigés contre le cytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA).
  • Certaines caractéristiques cliniques doivent faire évoquer une maladie de Behçet génétique (haplo-­insuffisance d'A20).
  • La fièvre méditerranéenne a conféré un avantage sélectif vis-à-vis de l'infection par la peste.
Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Novartis, Roche, Pfizer, UCB, Janssen.

auteur
Pr Corinne MICELI-RICHARD
Pr Corinne MICELI-RICHARD

Médecin
Rhumatologie
Hôpital Cochin, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Maladies auto-immunes et vascularites
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]