Dossier

Polyarthrite rhumatoïde : physiopathologie

Mis en ligne le 04/02/2018

Auteurs : Claire Daïen

  • La peptidylarginine déiminase (PAD) pourrait jouer un rôle clé dans l'immunisation lymphocytaire T contre les peptides citrullinés par un système haptène/carrier.
  • La muqueuse vaginale pourrait être un nouveau site d'immunisation contre la citrulline et de synthèse des Anti-­Citrullinated Peptide Autoantibodies (ACPA).
  • En présence de la cytokine BAFF, le méthotrexate semble induire des fonctions régulatrices dans les lymphocytes B.
  • La présence de petits ARN bactériens sériques issus de l'environnement (plantes, champignons, ­bactéries, etc.) pourrait moduler l'expression de certains gènes impliqués dans la polyarthrite rhumatoïde.
  • Le régime méditerranéen semble protéger du développement de la polyarthrite rhumatoïde chez les sujets masculins.
Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en rapport avec ce travail.

auteur
Dr Claire IMMEDIATO-DAÏEN
Dr Claire IMMEDIATO-DAÏEN

Médecin
Rhumatologie
Hôpital Lapeyronie, CHU, Montpellier
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Polyarthrite rhumatoïde
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]