Dossier

Les thérapies ciblées en oncologie mammaire

Mis en ligne le

Mis à jour le 19/07/2017

Auteurs : F. Dalenc, D. Kanoun, M. Ung

  • Deux voies oncogéniques addictives sont la cible de thérapies en matière de cancer du sein depuis plusieurs décennies : la voie du récepteur des estrogènes et celle de HER2.
  • La voie PI3K/AKT/mTOR est hyperactive pour diverses raisons dans plus d'un tiers des cancers du sein ­RH+/­HER2– et contribue à l'hormonorésistance, aboutissant à l'association d'inhibiteurs de la voie à une hormonothérapie.
  • Les dysfonctionnements de la voie des kinases dépendantes des cyclines contribuent à l'hormono­résistance, conduisant à l'association d'un inhibiteur de CDK 4/6 avec une hormonothérapie.
  • De nombreuses anomalies moléculaires présentes au niveau des cellules tumorales mais aussi de leur environnement, et parfois acquises, expliquant l'importante hétérogénéité des cancers du sein, sont potentiellement la cible des traitements de demain.
Liens d'interêts

F. Dalenc déclare avoir des liens d’intérêts avec Novartis (board), AstraZeneca, Pfizer et Roche.

D. Kanoun déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

M. Ung déclare avoir des liens d’intérêts avec Novartis (board).

auteurs
Pr Florence DALENC

Médecin, Oncologie, Institut universitaire du cancer Toulouse-Oncopole, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Dorra KANOUN

Médecin, Gynécologie, Institut Claudius-Regaud, IUCT-O, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Mony UNG

Médecin, Oncologie, Institut Claudius-Regaud, IUCT-O, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie sénologie,
Sénologie
Mots-clés
Notice (8): Undefined variable: report [APP/Plugin/Front/View/Elements/popups.ctp, line 187]