Bon à savoir : dans les dyskinésies paroxystiques kinésigéniques, le Tégrétol® n’est pas la (seule) panacée

D’après Larsh T et al., abstr. P14.031, actualisé