Dossier

Neuromyopathie acquise en réanimation

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : L. Sechao

  • La neuromyopathie acquise en réanimation est la pathologie neuromusculaire périphérique la plus fréquente en réanimation. C'est une tétraparésie non spastique à la suite d'une pathologie agressive et aiguë avec une immobilisation prolongée.
  • Le diagnostic est clinique et facilement quantifiable par le score MRC Sum.
  • Elle augmente la durée du séjour en réanimation, est responsable d'échecs d'extubation et prolonge la durée de la ventilation mécanique. Elle pose la question de la trachéotomie de sevrage ventilatoire précoce et de la prise en charge en aval dans les services de rééducation post-réanimation.
  • C'est un facteur aggravant de comorbidités pré­existantes. Sa sévérité pourrait être diminuée par la mobilisation précoce.
  • Il n'y a pas de traitement curatif. Une prise en charge rééducative intensive, réactive et adaptée dans les services de rééducation est nécessaire pour limiter la surmortalité à 2 ans.
Liens d'interêts

L. Sechao déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Laure SECHAO

Médecin
Réanimation médicale
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés