Dossier

Récupération fonctionnelle après allogreffe de main

Mis en ligne le

Auteurs :

Depuis la première allogreffe de main en 1998, plus de 100 mains ont été transplantées dans le monde, lors de procédures uni- ou bilatérales. Les taux de survie des patients (98,5 %) et des greffons (85 %) sont pour l'heure excellents. La récupération fonctionnelle survient principalement dans les 2 à 3 ans suivant la transplantation. Tous les patients récupèrent des capacités motrices et sensitives, dont une sensibilité discriminative dans plus de 80 % des cas. En dépit de limitations persistantes des amplitudes actives de mouvement, de la force et de la sensibilité chez l'ensemble des receveurs, la greffe permet à la majorité d'entre eux de retrouver une autonomie dans la plupart des activités quotidiennes et professionnelles et d'améliorer leur qualité de vie. La satisfaction des patients vis-à-vis de la greffe est élevée et les complications psychologiques sont rares.

auteurs
Dr Laure HUCHON

Médecin, Médecine physique et réadaptation, Plate-forme Mouvement et Handicap, Hôpital Henry Gabrielle, Hospices civils de Lyon, Saint-Genis-Laval, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Gilles RODE

Médecin, Médecine physique et réadaptation, Plateforme Mouvement et Handicap, Hôpital Henry Gabrielle, Hospices civils de Lyon, SAINT-GENIS-LAVAL, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation,
Rhumatologie
Mots-clés