Dossier

Épilepsie et pathologies démentielles : reconnaître et traiter les crises

Mis en ligne le 30/09/2021

Auteurs : B. Cretin

Le nombre de patients atteints de démence et d'épilepsie est en augmentation dans la population mondiale. En fait, ces 2 pathologies sont liées, et on estime qu'au moins 5 à 10 % des épilepsies des personnes âgées (> 60 ans) sont causées par une démence neurodégénérative. Dans la grande majorité des cas, la maladie d'Alzheimer, la démence à corps de Lewy, la démence frontotemporale ou la démence vasculaire est en cause. Ces maladies provoquent non seulement des crises chez les patients atteints, mais aussi des troubles cognitifs, comportementaux et moteurs. Par conséquent, les défi s du traitement vont au-delà des limitations habituelles associées à l'âge (compartiment liquidien et liaison protéique plus faibles, risque accru d'interactions médicamenteuses, etc.) en imposant d'autres écueils. Ainsi, l'aggravation potentielle des symptômes neurodégénératifs liée aux médicaments doit être prise en compte. La cognition étant particulièrement vulnérable, la prescription de médicaments anticonvulsivants (MAC) dans la démence doit tenir compte de l'impact neurocognitif potentiel et le limiter autant que possible. Le choix d'un traitement anticonvulsivant dans ce groupe d'âge est donc plus exigeant que chez les patients plus jeunes, et de ce fait plus restreint. Tous les MAC, même les plus récents, ne sont pas exempts de risques, qui peuvent toutefois être anticipés et corrigés.

Liens d'interêts

B. Cretin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Benjamin CRETIN
Dr Benjamin CRETIN

Médecin
Neurologie
CHRU, Strasbourg
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Démences - Alzheimer,
Épilepsie
Mots-clés