Dossier

L'éducation thérapeutique chez les patientes atteintes de SOPK, une prise en charge encore inexplorée

Mis en ligne le 30/10/2021

Auteurs : C. Houette, R. Desailloud

  • Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est fréquent et se manifeste par des symptômes variés conduisant à un diagnostic souvent erroné en soins de premier recours. Les enjeux sont d'organiser une prise en charge globale pour prévenir les complications à court et à long terme, notamment de type métabolique et gynéco-obstétrical. Les patientes sont peu satisfaites des soins qui leur sont proposés. Des soins et un mode de vie adaptés permettent souvent une nette amélioration de cette pathologie dans la durée. Le programme d'éducation thérapeutique vise à ce que les femmes comprennent leur pathologie, à les aider à mieux la vivre, mais aussi à les prendre en charge dans leur globalité et à leur donner les clés pour, à terme, en prévenir les complications. Un soutien et un accompagnement sont nécessaires pour ces patientes qui ont souvent connu l'errance diagnostique et le nomadisme médical.
Liens d'interêts

C. Houette et R. Desailloud déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Camille HOUETTE

Médecin, Médecine de la reproduction, CHU Amiens-Picardie, Amiens, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Rachel DESAILLOUD

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, CHU, Amiens, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
Mots-clés