Dossier

Effets biologiques de la lumière : focus en endocrinologie

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : R. Desailloud 

  • La lumière fait partie du spectre électromagnétique et se décompose en couleurs (longueurs d'onde), qui ont chacune des effets biologiques différenciés, tant au niveau cutané qu'au niveau des effets médiés par le système réticulé-hypothalamique.
  • La sécrétion de l'hormone-vitamine D est l'effet bénéfique le plus connu de l'exposition à la lumière. De nombreux effets cutanés autres peuvent être obtenus avec l'exposition à certaines longueurs d'onde.
  • L'exposition à la lumière est un signal inhibiteur de la sécrétion de mélatonine, mais une exposition diurne permet d'avancer le pic nocturne de sécrétion et d'améliorer l'endormissement. Le réveil obtenu avec une exposition lumineuse stimule la sécrétion de cortisol.
  • Modifier les conditions, les heures d'exposition à la lumière ou à certaines de ses composantes permet de corriger les effets d'une dette de sommeil et d'adapter l'état de vigilance.
  • Les effets de la lumière sur le système gonadotrope dans le règne animal restent majeurs. Peu d'études sont disponibles chez les humains. La photothérapie permet de traiter les conséquences cutanées de l'hyperandrogénie.
Liens d'interêts

R. Desailloud déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Rachel DESAILLOUD
Pr Rachel DESAILLOUD

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
CHU, Amiens
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
Mots-clés