Dossier

Effets néphroprotecteurs des nouvelles classes thérapeutiques dans le diabète de type 2

Mis en ligne le 20/03/2019

Auteurs : Louis Potier

  • La diabétologie a été bousculée ces dernières années par l'arrivée de nouvelles classes pharmaceutiques qui ont modifié la prise en charge des patients, d'abord par leur effet glycémique, mais aussi et surtout parce qu'elles ont démontré des bénéfices allant au-delà de cet effet glycémique. Ainsi, les analogues du Glucagon-Like Peptide-1 (GLP-1) et les inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (iSGLT2) ont un effet bénéfique au niveau cardiaque qui semble s'étendre à la protection rénale. C'est particulièrement vrai pour les iSGLT2, qui sont associés à une diminution importante des événements rénaux et ont des mécanismes d'action séduisants. Les effets des analogues du GLP-1 au niveau rénal semblent en revanche un peu plus limités.
Liens d'interêts

L. Potier déclare avoir des liens d’intérêts avec Novo Nordisk, Sanofi, Lilly.

auteur
Dr Louis POTIER
Dr Louis POTIER

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
Hôpital Bichat, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
thématique(s)
Diabète
Mots-clés