Dossier

Les excès alimentaires : l'angle du physiologiste

Mis en ligne le

Auteurs : Marc Fantino

  • La progression de l'obésité dans le contexte alimentaire occidental actuel défie la notion d'un bilan d'énergie régulé par le contrôle physiologique de la prise alimentaire. Les arguments en faveur d'une régulation physiologique de la masse grasse, mais aussi de la masse maigre (masse musculaire) étant rappelés, les causes pouvant rendre compte de sa mise en échec sont envisagées. L'extraordinaire accroissement de la qualité organoleptique (de la palatabilité) et de la variété de l'offre alimentaire actuelle pourrait être à l'origine d'une efficience limitée de cette régulation. Quelques moyens thérapeutiques sont proposés pour ré-ajuster à la baisse le niveau de régulation pondérale (le pondérostat).
Liens d'interêts

L’auteur déclare n’avoir aucun intérêt financier en lien avec le contenu de ce texte ou avec son exposé aux 19es Entretiens de nutrition de l’institut Pasteur de Lille.

auteur
Pr Marc FANTINO

Médecin
Médecine générale
CHU, Dijon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
thématique(s)
Nutrition
Mots-clés