La guerre aux régimes : fallait-il lancer l’offensive avant ou après les fêtes ?

Mis en ligne le 24/02/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,32 Mo)
Plus sérieusement, ce n’est pas la question que s’est posée l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) quand elle a présenté à la presse le rapport que lui avait “commandé” la DGS (Direction générale de la santé), un an auparavant, sur les risques liés aux pratiques des régimes amaigrissants. L’enjeu était d’une autre nature, car c’est une petite bombe qui a surgi dans l’univers de la nutrition. Pourtant, les endocrinologues et les nutritionnistes, s’ils ne sont pas éclaboussés, sont concernés, car l’obésité, c’est leur domaine… pour ceux qui n’ont pas abandonné, du moins !
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie