Dossier

Les hypoglycémies liées aux maladies métaboliques héréditaires peuvent-elles se poursuivre ou se révéler à l'âge adulte ?

Mis en ligne le 16/01/2019

Mis à jour le 16/01/2019

Auteurs : Claire Douillard, Capucine Le Roy-de Marcellus, Arnaud Jannin

  • Les hypoglycémies liées aux maladies héréditaires du métabolisme peuvent persister en grandissant, mais sont rarement révélatrices de la pathologie à l'âge adulte.
  • Les mutations activatrices de la glucokinase doivent être évoquées en premier lieu face à un hyperinsulinisme ne relevant pas des étiologies classiques.
  • Les atteintes d'organes associées (foie, muscle, cœur) sont des éléments d'orientation vers les glycogénoses ou les troubles de l'oxydation des acides gras.
Liens d'interêts

C. Douillard, C. Le Roy-de Marcellus et A. Jannin déclarent ne pas avoir de liens intérêts.

auteurs
Dr Claire DOUILLARD

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Hôpital Huriez, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Capucine LE ROY-DE MARCELLUS

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Hôpital Ambroise-Paré, AP-HP, Boulogne-Billancourt, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Arnaud JANNIN

Interne, Hôpital Huriez, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
Mots-clés