GRIO

Point d'actualités sur le TBS

Mis en ligne le 16/02/2018

Mis à jour le 01/03/2018

Auteurs : B. Cortet, V. Bousson

Télécharger le pdf (pdf / 67,70 Ko)

Le score de l'os trabéculaire (Trabecular Bone Score) [TBS] est un indice relativement nouveau (2008) obtenu au rachis lombaire en même temps que la mesure de la densité minérale osseuse surfacique (DMOs) par absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA®). Il analyse les variations locales des niveaux de gris dans les images de projection 2D. C'est un paramètre de texture facilement utilisable dans la pratique quotidienne. Il a été développé pour refléter la microarchitecture osseuse in vivo. La manière dont il pourrait le faire reste discutée. Néanmoins, une valeur élevée du TBS est considérée comme reflétant une microarchitecture trabéculaire associée à une bonne résistance mécanique ; en revanche, une valeur faible peut indiquer une micro­architecture de mauvaise qualité.

Le TBS est discriminatoire et prédit une fracture de fragilité aussi bien, voire mieux, que la DMO au rachis lombaire mesurée en DXA®, et indépendamment de ­celle-ci. De plus, le fait d'ajouter la valeur de TBS à la DMO peut améliorer la prédiction du risque fracturaire, surtout quand la DMO est dans des valeurs normales ou modérément abaissées (1). En revanche, la capacité discriminante du TBS par rapport au risque fracturaire apparaît en général moindre que la DMO à la hanche. Il semble également que le TBS donne des informations supplémentaires non fournies par l'âge, les fractures prévalentes et l'exposition aux glucocorticoïdes. En effet, dans une méta-­analyse récente, le TBS, après ajustement sur le FRAX®, reste un facteur prédictif significatif du risque de survenue d'une fracture ostéoporotique majeure (2). Cela soutient l'utilisation du TBS comme facteur d'ajustement potentiel de la probabilité du FRAX®. L'impact de cet ajustement en pratique clinique est cependant variable selon les situations.

Le TBS semble un outil intéressant au cours des ostéoporoses secondaires, notamment dans les cas où la mesure de la DMO est souvent moins sensible pour l'évaluation de la fragilité osseuse, telles que l'ostéo­porose cortico-­induite. Ainsi, dans un travail récent (3), les auteurs ont comparé les valeurs densito­métriques et le TBS de sujets traités par corti­coïdes depuis plus de 3 mois. Alors que la DMO au rachis lombaire n'était pas dif­férente chez les patients traités par corticoïdes et les sujets contrôles, le TBS était significativement abaissé chez les premiers comparativement aux seconds. De même, au cours du diabète de type 2, il a été démontré que la mesure de la DMO (quel que soit le site) ne permet pas de différencier les sujets avec ou sans fracture vertébrale. A contrario, le TBS paraît pertinent dans cette population au même titre que le FRAX® ajusté sur le TBS (4).

Le dernier élément concerne l'utilité du TBS dans le suivi des patients traités en précisant que peu de données sont disponibles à ce sujet. Un des travaux les plus conséquents est issu de la cohorte Manitoba (5). Au total, les cas de 534 femmes âgées traitées (86 % par bisphosphonates) ont été étudiés. L'augmen­tation moyenne de la DMO au rachis était de 1,86 % par an. Pour le TBS, elle était de 0,20 % par an. Même si la différence était significative dans les 2 cas, elle était sensiblement plus faible pour le TBS comparativement à la DMO au rachis. De plus, la plus petite différence ayant une pertinence clinique a été plus fréquem­ment atteinte pour la DMO au rachis que pour le TBS. Un autre travail plus récent ayant porté sur différents traitements anti-­ostéoporotiques (inhibiteurs de la résorption osseuse et tériparatide) a abouti à des conclusions analogues (6). ■

Références

1. Bousson V, Bergot C, Sutter B et al. Trabecular Bone Score: where are we now? Joint Bone Spine 2015;82(5):320-5.

2. McCloskey EV, Odén A, Harvey NC et al. A meta-analysis of Trabecular Bone Score in fracture risk prediction and its relationship to FRAX. J Bone Miner Res 2016;31(5):940-8.

3. Paggiosi MA, Peel NF, Eastell R. The impact of gluco­corticoid therapy on Trabecular Bone Score in older women. Osteoporos Int 2015;26(6):1773-80.

4. Choi YJ, Ock SY, Chung YS. Trabecular Bone Score (TBS) and TBS-adjusted fracture risk assessment tool are potential supplementary tools for the discrimination of morpho­metric vertebral fractures in postmenopausal women with type 2 diabetes. J Clin Densitom 2016;19(4):507-14.

5. Krieg MA, Aubry-Rozier B, Hans D et al. Manitoba Bone Density Program. Effects of anti-resorptive agents on Trabecular Bone Score (TBS) in older women. Osteoporos Int 2013;24(3):1073-8.

6. Di Gregorio S, Del Rio L, Rodriguez-Tolra J et al. Compa­rison between different bone treatments on areal bone mineral density (aBMD) and bone microarchitectural texture as assessed by the Trabecular Bone Score (TBS). Bone 2015;75:138‑43.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en rapport avec l’article.

auteurs
Pr Bernard CORTET

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Roger-Salengro, CHU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Valérie BOUSSON

Médecin, Imagerie médicale, Hôpital Lariboisière, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie,
Rhumatologie
thématique(s)
Ostéoporose
Mots-clés