Cas clinique

Puzzle physiopathologique d’une gynécomastie

Mis en ligne le 28/04/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,45 Mo)

Monsieur F. est âgé de 28 ans au début de son histoire médicale. Il a constaté 4 mois auparavant l’apparition d’une anormale sensibilité, puis d’une augmentation de volume des 2 régions mammaires. Cela lui a rappelé son adolescence durant laquelle des symptômes similaires avaient été observés. Le médecin traitant avait alors parlé de gynécomastie parapubertaire et précisé que c’était fréquent, pas grave, et qu’il y avait 90 % de chances pour que celle-ci disparaisse spontanément. C’était ce qui s’était effectivement produit en quelques mois. On ne pouvait donc pas retenir le diagnostic de gynécomastie parapubertaire prolongée.

[...]

auteur
Dr Jean-Marc KUHN

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
CHU, Rouen
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie