Image

Ballons...

Mis en ligne le 01/03/2002

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,00 Mo)
Mademoiselle B, âgée de 29 ans, a été hospitalisée pour un déficit moteur progressif de l'hémicorps gauche. Les examens morphologiques effectués ont permis de mettre en évidence une malformation artério-veineuse (MAV) rolandique droite. Aucun argument n'a été retrouvé en faveur d'une hémorragie, mais une volumineuse ectasie veineuse a été identifiée avec un œdème du parenchyme cérébral adjacent. La patiente a été traitée par voie endovasculaire avec embolisation à l'histoacryl, suivie d'une radiothérapie stéréotaxique complémentaire du résidu de la MAV embolisée. L'évolution a été favorable avec une récupération complète du déficit moteur. Commentaires Dans ce dossier, le mode de révélation de la MAV est inhabituel. En effet, les manifestations inaugurales sont le plus souvent hémorragiques, épileptiques ou encore céphalalgiques. L'hyperpression veineuse présente dans l'ectasie est probablement à l'origine de phénomènes de pulsatilité responsables de l'œdème du parenchyme cérébral et du tableau clinique initial.