Dossier

Les complications neurologiques de la chirurgie cardiaque

Mis en ligne le 13/03/2002

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,75 Mo)
La chirurgie cardiaque de revascularisation (pontage aorto-coronarien) ou de remplacement valvulaire concerne environ 40 000 personnes en France. Le bénéfice cardiologique en est immédiat et le taux de mortalité faible. La réduction de la morbidité liée à cette chirurgie est actuellement un objectif prioritaire. Les atteintes périopératoires du système nerveux sont fréquentes et ont même tendance à augmenter du fait d’indications chirurgicales retenues chez des patients de plus en plus âgés présentant des comorbidités. Elles sont la source d’un handicap physique ou cognitif durable, retentissant sur la qualité de vie des opérés. Les principales complications neurologiques pouvant compromettre à long terme le pronostic fonctionnel sont les accidents vasculaires cérébraux (AVC), observés dans 2 à 5 % des cas, et les troubles cognitifs, rapportés, selon les études, dans 10 à 70 % (tableau I) (1).
auteur
Dr Sandrine WIERTLEWSKI
Dr Sandrine WIERTLEWSKI

Médecin
Neurologie
Centre hospitalier, Nantes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Neurologie,
Urologie
thématique(s)
Chirurgie cardiaque
Mots-clés