Dossier

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques

Mis en ligne le 22/02/2021

Auteurs : Dr Eolia Brissot

Lire l'article complet (pdf / 173,44 Ko)

Le cyclophosphamide plus fort que le HLA ?

Le fichier international de donneurs volontaires, bien que comptant 38 millions d'inscrits, ne permet pas de trouver systématiquement un donneur 8/8, en particulier dans certaines populations d'origine afro-américaine ou hispanique ou de patients métis, sous-représentées dans les fichiers. Il subsiste donc une partie des patients ayant une indication d'allogreffe de cellules souches hémato­poïétiques (allo-CSH) pour laquelle seuls des donneurs avec un ou plusieurs mismatchs HLA sont disponibles. Par ailleurs, l'intérêt du cyclophosphamide postallogreffe (PTCy) en prophylaxie de la maladie du greffon contre l'hôte (GVH) est désormais bien établi dans la greffe haplo-­identique. Ses mécanismes d'action sur les différentes sous-­populations cellulaires, tels que l'élimination des lymphocytes T alloréactifs ou ses effets sur les lymphocytes T régulateurs CD4+FOXP3+, font l'objet de nombreuses recherches.



FIGURES

Liens d'interêts

Le Dr Eolia Brissot déclare avoir des liens d'intérêts avec Novartis, Astellas, Alexion, Jazz Pharma­ceuticals, Gilead, MSD et Keocyt.

auteur
Dr Eolia BRISSOT
Dr Eolia BRISSOT

Médecin
Hématologie
Hôpital Saint-Antoine, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie