Raconté à Juliette

L'amylose

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : M.C. Béné

Amylose, quel drôle de mot, n'est-ce pas Juliette, et quelles pathologies étranges liées à cette substance étonnante qui n'a pas encore livré tous ses mystères ! Tu vas voir dans ce dossier qu'elle préoccupe de nombreux spécialistes, en fonction de l'organe où elle décide de se déposer. Mais explorons d'abord quelle histoire se cache derrière ce concept… 

Commençons, si tu veux bien, par ce nom “amylose” lié à “substance amyloïde”. L'étymologie nous conduit vers le grec αμυλοσ (amuolos) et son équivalent latin amylum qui signifie “non moulu”1 ou farine. On est très loin dans l'histoire de l'humanité, avec la génération, il y a plusieurs millénaires, de farines produites en écrasant diverses graminées, le blé, le seigle, l'orge… et bien d'autres. Ces aliments sont vite reconnus comme indispensables à notre survie. Sans que l'on sache bien pourquoi, ils s'imposent dans l'évolution des sociétés qui doivent nourrir leurs populations. Ce que l'on sait actuellement, c'est que l'amylose compose – avec l'amylopectine – l'amidon, source majeure de stockage du glucose dans les plantes. ( ... )

Liens d'interêts

M.C. Béné déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
centre(s) d’intérêt
Oncologie hématologie,
Hématologie
thématique(s)
Amylose