Dossier

Apoptose et lymphomes : perspectives cliniques

Mis en ligne le 31/10/2019

Auteurs : L. Ysebaert

Le gène codant pour la protéine antiapoptotique Bcl-2 a été cloné en 1986, mais c'est à partir de 2005 que le premier BH3 mimétique a été développé, avec un “faux espoir” (efficacité encourageante, mais toxicité plaquettaire majeure), heureusement retravaillé et utilisé en clinique en 2013 pour aboutir à l'enregistrement du vénétoclax en monothérapie dans la leucémie lymphoïde chronique en rechute/réfractaire en France 2016. Dans cette revue, nous aborderons les mécanismes de l'apoptose et les grands principes de son ciblage thérapeutique (ainsi que de la résistance intrinsèque parfois), avant de développer les essais actuels en association qui transformeront peut-être demain la prise en charge actuelle des lymphomes B.

Liens d'interêts

L. Ysebeart déclare avoir des liens d’intérêts avec Abbvie, Roche, Gilead, Janssen et Astra-Zeneca.

auteur
Pr Loïc YSEBAERT
Pr Loïc YSEBAERT

Médecin
Hématologie
Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) Oncopole, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphomes
Mots-clés