Dossier

L'apport des registres dans la connaissance de la leucémie myéloïde chronique

Mis en ligne le 30/04/2021

Auteurs : P. Cony-Makhoul

  • La translocation t(9;22) et la protéine hybride BCR-ABL qui en résulte sont des caractéristiques de la leucémie myéloïde chronique (LMC) facilitant son identification dans les registres du cancer. Les registres du cancer fournissent des indicateurs épidémiologiques périodiques tels que l'incidence et la survie, avec un suivi longitudinal. Dans le cas de la LMC, le changement radical du pronostic avec l'avènement des inhibiteurs de la tyrosine kinase il y a 2 décennies a entraîné une nette augmentation de la prévalence. Toutefois, les données en “vie réelle” montrent des différences de résultats selon l'âge, le lieu de prise en charge ou le respect des recommandations de surveillance des traitements, par exemple.
Liens d'interêts

P. Cony-Makhoul déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Pascale CONY-MAKHOUL

Médecin
Hématologie
Centre hospitalier Lyon-Sud, Pierre-Bénite
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Leucémie myéloïde chronique (LMC)
Mots-clés