Dossier

Biologie du lymphome de Hodgkin : de la cellule de Reed-Sternberg à l'ADN circulant

Mis en ligne le 31/08/2019

Auteurs : F. Jardin

Les bases de l'oncogenèse du lymphome de Hodgkin dans sa forme classique (LHc) sont complexes, faisant intervenir de manière indissociable le microenvironnement tumoral et les caractéristiques intrinsèques de la cellule de Reed-Sternberg (cellule de RS). Le LHc résulte d'une dérégulation de plusieurs fonctions biologiques fondamentales du lymphocyte B au sein du centre germinatif telles que la voie NF-κB ou la voie JAK/STAT. Malgré la rareté de la cellule de RS dans le tissu tumoral, de nouvelles techniques permettent l'analyse de l'ADN circulant et offrent l'opportunité de mieux caractériser ce lymphome sur le plan génétique. La pertinence clinique d'une telle approche dans la stratégie thérapeutique reste encore toutefois à être démontrée.

Liens d'interêts

F. Jardin déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, Celgene, Janssen, Servier et Gilead.

auteur
Pr Fabrice JARDIN
Pr Fabrice JARDIN

Médecin
Hématologie
Centre Henri-Becquerel, Rouen
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphome de Hodgkin
Mots-clés