Dossier

Formes localisées de la maladie de Hodgkin : traitement de 1re ligne

Mis en ligne le 31/08/2019

Auteurs : T. Gastinne

La combinaison chimioradiothérapie a été le standard de traitement des MH (maladies de Hodgkin) localisées pendant plusieurs décennies. En raison des toxicités tardives induites par ces traitements, les essais cliniques récents se sont focalisés sur la diminution de l'intensité des chimiothérapies et, surtout, de la radiothérapie. Champs, doses de radiothérapie et nombre de cycles de chimiothérapie ont été réduits avec succès, même si l'effet de ces réductions sur les tumeurs malignes secondaires reste incertain. Plus récemment, l'intégration de la réponse évaluée par TEP (tomographie par émission de positons) − outil pronostique majeur dans la prise en charge des MH − a été évaluée dans plusieurs essais cliniques randomisés. Ces essais visaient à identifier, d'une part, les patients ayant un bon pronostic (TEP précoce négative), chez qui la radiothérapie pourrait être omise, et, d'autre part, ceux de mauvais pronostic (TEP positive) nécessitant un traitement plus intensif.

Liens d'interêts

T. Gastinne déclare avoir des liens d’intérêts avec Takeda, Gilead, Roche, MSD, Janssen et Astellas.

auteur
Dr Thomas GASTINNE

Médecin
Hématologie
CHU DE NANTES, NANTES
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphome de Hodgkin
Mots-clés