Dossier

Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant : un succès mais des défis persistants

Mis en ligne le 11/10/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 844,89 Ko)

Les leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL) sont un des cancers de l'enfant qui se guérit le mieux, avec une survie globale de 90 % dans les pays les plus privilégiés. Ce résultat a été obtenu au prix d'une intensité croissante d'approches thérapeutiques toxiques : chimiothérapie intensive en première ligne et transplantation de cellules souches hématopoïétiques, cette dernière étant le plus souvent réalisée en deuxième ligne.
Les rechutes restent cependant difficiles à prévoir et à traiter. La biologie s'est complexifiée, conduisant à comprendre la LAL comme un phénotype résultant de différentes mutations somatiques qui surviennent sur un fond de variants génétiques hérités. Cette complexité est amplifiée par l'existence de sous-clones leucémiques qui peuvent être sélectionnés par le traitement. Il existe enfin des variations génétiques qui contribuent à des différences interindividuelles dans l'efficacité et la toxicité des médicaments.
Certains des défis actuels liés à l'âge au diagnostic, à l'existence d'un terrain constitutionnel, à la pharmacogénétique, à la biologie particulière de la maladie, à une réponse insuffisante au traitement initial, à la recherche de traitements moins toxiques dans un contexte émergent de thérapies ciblées sont présentés dans cet
article.

Liens d'interêts

A. Baruchel n’a pas précisé ses éventuels liensd’intérêts.

auteur
Pr ANDRE BARUCHEL
Pr ANDRE BARUCHEL

Médecin
Pédiatrie
AP-HP Hôpital Robert DEBRE, PARIS
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Leucémie aiguë lymphoblastique (LAL)
Mots-clés