Editorial

De la médecine personnalisée …

Mis en ligne le 24/02/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 105,93 Ko)

Dans la grande famille Edimark, Correspondances en Onco-Hématologie s'est découvert il y a peu une cousine pourtant proche, Correspondances en Onco-Théranostic, et réciproquement.

La notion est acquise pour la deuxième revue mais, pour ce dossier de Correspondances en Onco-Hématologieelle mérite peut-être un peu d'éclaircissement. Le terme “théranostic” est apparu pour la première fois il y a un peu plus de 15 ans, en 1988, imaginé par John Funkauser, un consultant américain, pour décrire un produit permettant le diagnostic, le traitement et le suivi des patients dans le domaine cardiovasculaire. Il s'agissait d'une technologie combinant nanoparticules et imagerie, mais le concept a rapidement évolué pour prendre diverses acceptions, dont celle, actuellement prégnante, de “médecine personnalisée”.

Lorsque les 2 cousines fraîchement accointées ont suivi l'idée de Claudie Damour-Terrasson, directrice des publications, de se lancer dans un dossier commun, elles ont considéré la première acception décrite dans cette figure. Elles se sont donc essentiellement penchées sur les biomarqueurs ayant fleuri depuis quelques années en onco-hématologie. Leur quête a ensuite un peu élargi le strict concept d'anomalie “druggable”, pour explorer quelques autres horizons voisins. En voici le menu…

auteurs
Pr Philippe GAULARD

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Hôpital Henri Mondor, AP-HP, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie hématologie