Dossier

MGUS et SMM : quels sont les patients à haut risque, quelle surveillance ?

Mis en ligne le 04/05/2018

Mis à jour le 17/05/2018

Auteurs : O. Decaux

  • Les gammapathies monoclonales de signifi cation indéterminée (MGUS) et les myélomes multiples indolents forment des groupes très hétérogènes.
  • Tous les patients n'ont pas le même risque de progression vers un myélome multiple.
  • Des facteurs pronostiques fondés sur des examens biologiques et radiologiques de routine permettent d'évaluer le risque individuel de progression.
  • L'identification du risque individuel de progression permet d'adapter au mieux la prise en charge des patients et le rythme de surveillance.
  • Les nouveaux critères diagnostiques de myélome multiple publiés en 2014 par l'International Myeloma Working Group (IMWG) permettent de traiter les patients à ultra haut risque de progression sans attendre l'apparition de complications.
Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec Janssen, Celgene, Amgen, Takeda, Novartis, Roche, The Binding Site, Siemens et Sebia.

auteur
Pr Olivier DECAUX
Pr Olivier DECAUX

Médecin
Médecine interne
CHU, Rennes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Myélome multiple
Mots-clés