Histoire/Événement

Milstein, Köhler et la découverte des anticorps monoclonaux

Mis en ligne le 10/05/2017

Auteurs : P. Camparo

Lire l'article complet (pdf / 791,29 Ko)

L'histoire de l'immunologie est jalonnée de noms et d'aventures où la science voisine souvent avec la légende. Edward Jenner, Louis Pasteur, Albert Calmette ou Camille Guérin ont largement contribué à cette “mythologie”. En 1984, c'est au tour de trois “héros” de l'immunologie moderne de passer à la postérité. Cette année-là, le prix Nobel de physiologie et de médecine récompense des travaux sur les théories concernant la spécificité du développement et du contrôle du système immunitaire et le principe de production d'anticorps monoclonaux. Niels Kaj Jerne est le plus âgé des trois. Immunologiste danois né le 23 décembre 1911 à Londres, il travaille d'abord au Danish Statens Serum Institute de Copenhague avant de rejoindre l'Organisation mondiale de la santé à Genève, puis Pittsburgh, l'Institut d'immuno logie de Bâle, en Suisse, et, enfin, l'Institut Pasteur de Paris, où il est nommé professeur en 1980. Durant ce long parcours international, il élabore trois théories fondamentales sur la production des anticorps et la régulation de la réponse immunitaire, qui lui valent la consécration suprême  [ ... ]

Liens d'interêts

P. Camparo déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Philippe CAMPARO
Dr Philippe CAMPARO

Médecin
Anatomie et cytologie pathologiques
Institut de pathologie des Hauts-de-France, Amiens
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
Mots-clés