Dossier

Nouveaux traitements épigénétiques

Mis en ligne le 25/10/2018

Mis à jour le 06/11/2018

Auteurs : R. Itzykson

Depuis une décennie, les agents “hypométhylants” font partie de l'arsenal thérapeutique des hémopathies myéloïdes, y compris des leucémies aiguës myéloblastiques (LAM). De nouveaux agents hypométhylants, notamment la guadécitabine et l'azacitidine orale, ont été développés pour améliorer la pharmacocinétique de cette classe thérapeutique. Des essais de phase III d'enregistrement sont en cours pour déterminer leur bénéfice clinique. L'essor combiné de l'épigénomique et des criblages fonctionnels dans des modèles précliniques ainsi que les progrès de la chimie médicinale ont ouvert la voie au développement clinique de nombreux inhibiteurs de marques d'histones. L'évaluation préclinique de ces nouveaux inhibiteurs, dont les inhibiteurs de bromodomaine sont le fer de lance, a suggéré leur efficacité dans différents sous-types de LAM, notamment celles avec réarrangement de MLL (KMT2A). Leur développement clinique débute et nécessitera sans doute des combinaisons pour exploiter leur potentiel thérapeutique.

Liens d'interêts

R. Itzykson déclare avoir reçu des honoraires de Celgene et Otsuka Pharma, bénéficié de financements de recherche de Janssen et OncoEthix (maintenant propriété de Merck).

auteur
Dr Raphaël ITZYKSON
Dr Raphaël ITZYKSON

Médecin
Hématologie
Hôpital Saint-Louis, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Leucémie aiguë myéloblastique (LAM)
Mots-clés