Dossier

Prise en charge pratique d'un traitement par vénétoclax

Mis en ligne le 29/02/2020

Auteurs : L. Ysebaert

L'instauration et le suivi d'un traitement par vénétoclax, premier inhibiteur oral de la protéine BCL-2 de la famille des BH3-mimétiques, seul ou en association avec un anti-CD20 (rituximab et, dans le futur, obinutuzumab), répondent à des règles strictes qu'il faut appliquer pour éviter les risques de lyse tumorale, de neutropénie et d'infection. Une évaluation préthérapeutique complète est nécessaire. Dans cet article, les principales données des essais cliniques et des études en vraie vie sont détaillées, dont sont issus les algorithmes de prise en charge. Les situations cliniques où l'on peut proposer des schémas alternatifs sont discutées.

Liens d'interêts

L. Ysebaert déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, AstraZeneca, Gilead, Janssen et Roche.

auteur
Pr Loïc YSEBAERT
Pr Loïc YSEBAERT

Médecin
Hématologie
Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) Oncopole, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Leucémie Lymphoïde Chronique
Mots-clés