Dossier

Vous avez dit pseudolymphome, lymphoprolifération ou lymphoprolifération ?

Mis en ligne le 30/06/2021

Auteurs : J. Bruneau, P. Isnard, C. Brouzes, V. Asnafi, T.J. Molina

  • En immunologie clinique, les hypertrophies, le plus souvent chroniques, des organes lymphoïdes secondaires avec ou sans lymphocytose sanguine sont appelées “lymphoproliférations”. Elles sont liées à des proliférations polyclonales de lymphocytes de différents territoires tissulaires lymphoïdes. Elles peuvent ainsi mimer un lymphome, et parfois même être nommées “pseudolymphomes”, terme qui prête à confusion et pourtant largement utilisé en dermatopathologie. Pour les histopathologistes, le terme de “lymphoprolifération” correspond à des entités bien spécifiques décrites dans la classification OMS de 2016, notamment dans le contexte d'une immunosuppression constitutionnelle ou acquise ; il est important de bien les différencier des lymphomes. En effet, la prise en charge thérapeutique des lymphoproliférations est spécifique et diffère le plus souvent de celle des lymphomes du sujet immunocompétent.
Liens d'interêts

J. Bruneau déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteur
Dr Julie BRUNEAU

Médecin
Hématologie
Hôpital Necker-Enfants malades, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie hématologie,
Hématologie
Mots-clés