Dossier

Biomarqueurs tissulaires comme outils de sélection à la surveillance active dans le cancer de la prostate

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : G. Fromont, P.J. Lamy, X. Rébillard

  • L'évaluation du potentiel d'agressivité est un enjeu majeur dans la prise en charge du cancer de la prostate, pour identifier les patients éligibles à la surveillance active. En pratique, cette évaluation se base sur le taux de PSA, le stade clinique et le score ISUP, mais ces critères ne sont pas suffisants, et de nombreux biomarqueurs ont été développés pour affiner la stratification. Decipher™, Oncotype DX®, Prolaris® et ProMark® sont à ce jour les tests tissulaires disponibles commercialement. Outre le coût, le facteur limitant de ces tests est la quantité minimale de matériel tissulaire nécessaire. De plus, leur niveau d'évaluation est variable, pour la plupart sans prise en compte de l'apport de l'IRM. Avant d'être recommandés en pratique clinique, ces tests nécessitent d'être validés prospectivement pour mieux évaluer leur utilité clinique.
Liens d'interêts

G. Fromont, P.J. Lamy et X. Rébillard déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Pr Gaëlle FROMONT-HANKARD

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, CHRU Bretonneau, Tours, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Xavier REBILLARD

Médecin, Urologie, Clinique Beau-Soleil, Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie urologie
thématique(s)
Prostate
Mots-clés