Dossier

CAR-T cells : une nouvelle carte à jouer pour les lymphomes ? – Du rationnel scientifique aux applications cliniques

Mis en ligne le 31/12/2019

Auteurs : A. Marouf, G. Salles

Après une longue phase de développement scientifique, les lymphocytes T autologues modifiés pour exprimer un récepteur chimérique combinant la reconnaissance spécifique d'un anticorps et les voies d'activation d'une cellule cytotoxique, les CAR-T cells, ont récemment fait irruption dans l'arsenal thérapeutique. Leur utilisation repose sur l'amélioration de la connaissance et de la compréhension des mécanismes de l'immunité antitumorale. Dans les lymphomes B, différents types de CAR-T cells ciblant l'antigène CD19 ont été développés et appliqués dans une série d'essais thérapeutiques. Ces essais varient selon la construction du CAR, la sélection des patients, les modalités de prétraitement, mais donnent globalement des résultats très encourageants. Les effets secondaires associés à l'administration de CAR-T cells, essentiellement réversibles, découlent de leur activité mais nécessitent une surveillance étroite des patients. L'application des CAR-T cells à d'autres types de lymphomes est également en cours de développement. Enfin, l'ingénierie moléculaire visant à améliorer encore les capacités de ces nouvelles cellules continue de progresser.

Liens d'interêts

A. Marouf déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

G. Salles déclare avoir des liens d’intérêts avec Celgene, Kite/Gilead et Novartis en dehors de la rédaction de cet article.

auteur
Pr Gilles SALLES
Pr Gilles SALLES

Médecin
Hématologie
Centre hospitalier Lyon-Sud, Hospices civils de Lyon, Lyon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphomes
Mots-clés