Dossier

Ciblage thérapeutique de p53

Mis en ligne le 30/03/2017

Auteurs : H. Bourien, J.S. Frénel

Lire l'article complet (pdf / 170,52 Ko)
  • La protéine p53, surnommée “le gardien du génome”, est mutée dans environ 50 % des cancers chez l'homme. Elle représente donc en théorie une cible thérapeutique majeure. Pourtant, à ce jour, aucune molécule exploitant directement cette anomalie tumorale n'est disponible en France et en Europe. Des approches innovantes sont en cours de développement, qui permettraient enfi n la mise à disposition des composés ciblant cette voie moléculaire. À ce titre, le PRIMA-1 ou les inhibiteurs de Wee1 sont les plus avancés dans leur développement et pourraient devenir une nouvelle classe thérapeutique.

La protéine p53, surnommée “le gardien du génome”, est mutée dans environ 50 % des cancers chez l'homme. Pourtant, la fréquence des mutations varie considérablement d'un type tumoral à l'autre : présente dans plus de 90 % des cancers ovariens séreux de haut grade, elle est identifi ée dans moins de 10 % des cancers de la thyroïde. Ces disparités off rent la possibilité de cibler les cancers avec une protéine p53 sauvage d'une manière diff érente de ceux ayant une mutation p53.


FIGURES

Références

1. Bieging KT, Mello SS, Attardi LD. Unravelling mechanisms of p53-mediated tumour suppression. Nat Rev Cancer 2014;14:359-70.

2. Walerych D, Lisek K, Del Sal G. Mutant p53: One, No One, and One Hundred Thousand. Front Oncol 2015;5:289.

3. Muller PA, Vousden KH. Mutant p53 in cancer: new functions and therapeutic opportunities. Cancer Cell 2014;25:304-17.

4. Martinez-Zapien D, Ruiz FX, Poirson J et al. Structure of the E6/E6AP/p53 complex required for HPV-mediated degradation of p53. Nature 2016;529:541-5.

5. Burgess A, Chia KM, Haupt S, Thomas D, Haupt Y, Lim E. Clinical Overview of MDM2/X-Targeted Therapies. Front Oncol 2016;6:7.

6. Lehmann S, Bykov VJ, Ali D et al. Targeting p53 in vivo: a first-in-human study with p53-targeting compound APR-246 in refractory hematologic malignancies and prostate cancer. J Clin Oncol 2012;30:3633-9.

7. Mohell N, Alfredsson J, Fransson A et al. APR-246 overcomes resistance to cisplatin and doxorubicin in ovarian cancer cells. Cell Death Dis 2015;6:e1794.

8. Leijen S, van Geel RM, Sonke GS et al. Phase II Study of WEE1 Inhibitor AZD1775 Plus Carboplatin in Patients With TP53-Mutated Ovarian Cancer Refractory or Resistant to First-Line Therapy Within 3 Months. J Clin Oncol 2016;34:4354-
61.

9. Pan JJ, Zhang SW, Chen CB et al. Effect of recombinant adenovirus-p53 combined with radiotherapy on long-term prognosis of advanced nasopharyngeal carcinoma. J Clin Oncol 2009;27:799-804.

10. Heise C, Sampson-Johannes A, Williams A, McCormick F, Von Hoff DD, Kirn DH. ONYX-015, an E1B gene-attenuated adenovirus, causes tumor-specific cytolysis and antitumoral efficacy that can be augmented by standard chemotherapeutic agents. Nat Med 1997;3:639-45.

11. Leffers N, Lambeck AJ, Gooden MJ et al. Immunization with a P53 synthetic long peptide vaccine induces P53-specific immune responses in ovarian cancer patients, a phase II trial. Int J Cancer 2009;125:2104-13.

Liens d'interêts

H. Bourien déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

J.S. Frénel déclare avoir des liens d’intérêts avec Pfizer, Lilly, Roche, AstraZeneca.

auteurs
Mlle Héloïse BOURIEN

Interne, Oncologie, Centre Eugène-Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Jean-Sébastien FRÉNEL

Médecin, Oncologie, Institut de cancérologie de l’Ouest René Gauducheau, Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés