Dossier

Classification histomoléculaire des carcinomes cutanés

Mis en ligne le 26/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,77 Mo)

Les carcinomes cutanés sont les plus fréquents des cancers humains. Il s'agit principalement de carcinomes basocellulaires ou épidermoïdes, plus rarement de carcinomes neuroendocrines cutanés (à cellules de Merkel) ou de carcinomes annexiels. Les progrès moléculaires sont hétérogènes en fonction des entités, plus marqués pour les carcinomes basocellulaires, où ils ont permis la mise en place d'une thérapie ciblée anti- smoothened homolog (SMO) , et pour les carcinomes à cellules de Merkel , à la suite de la découverte du polyomavirus de Merkel.

Les carcinomes cutanés sont les plus fréquents des cancers humains. En 2012, aux États-Unis, plus de 5,4 millions de cancers cutanés nonmélanomes (NMSC) ont été diagnostiqués, pour une population de 314 millions d'habitants. L'état des lieux est similaire en Europe du Nord, où l'on évalue le risque de développer un carcinome basocellulaire (CBC) au cours de la vie à 1 sur 5 pour les femmes et 1 sur 6 pour les hommes.

Liens d'interêts

M. Battistella déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche (expertise) et Innate Pharma (expertise).

auteur
Dr Maxime BATTISTELLA
Dr Maxime BATTISTELLA

Médecin
Anatomie et cytologie pathologiques
Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie dermatologie
Mots-clés