Dossier

Fiche pratique – Testing PD-L1 en ORL

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : V. Costes-Martineau

Le carcinome épidermoïde de la tête et du cou représente le septième cancer dans le monde en fréquence, avec une incidence annuelle autour de 700 000cas et un taux de mortalité estimé à environ 350 000 en 2018[1]. La survie à 5ans est respectivement de 61%, 49%, 41% et 25% pour les carcinomes épidermoïdes laryngés, de la cavité orale, de l'oropharynx et de l'hypopharynx[2]. Environ 60% des patients sont diagnostiqués à un stade locorégional avancé. Après une prise en charge initiale, environ 50% des patients vont récidiver et/ou métastaser avec une survie médiane inférieure à 1an. Chez ces patients, ainsi que chez les quelques patients (<5%) présentant d'emblée des métastases à distance, un traitement systémique est nécessaire[3]. Dans cette situation, plusieurs essais ont montré l'efficacité des immunothérapies chez 20 à 25% des patients, avec des effets souvent durables. ( ... )

Liens d'interêts

V. Coste-Martineau déclare ne pas avoir de liens d’intérêts enrelation avec cet article.

auteur
Pr Valérie COSTES-MARTINEAU

Médecin
Anatomie et cytologie pathologiques
CHU, Montpellier
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic