Dossier

L'immunogénétique germinale, un partenaire potentiel dans l'arsenal des marqueurs prédictifs

Mis en ligne le 30/06/2019

Auteurs : S. Refae, J. Gal, P. Brest, G. Milano

  • L'immunogénétique germinale vise à compléter les profils biologiques et moléculaires multifactoriels permettant de prévoir l'efficacité ou la toxicité des traitements par inhibiteurs de points de contrôle (CPI). Ce type d'investigation ne nécessite qu'un simple prélèvement d'ADN constitutionnel. Les applications sont récentes et concernent la mise en évidence de polymorphismes de gènes (SNP) reliés à la réponse immune globale (cibles des CPI, interleukines, chimiokines, leurs récepteurs, polymorphismes HLA pour l'essentiel). Les polymorphismes identifiés doivent idéalement s'assortir d'une analyse de fonctionnalité biologique pour revêtir toute leur significativité.
Liens d'interêts

S. Refae, J. Gal et P. Brest déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.
G. Milano déclare avoir des liens d’intérêts en rapport avec le domaine thérapeutique couvert par cet article avec Agena Bioscience, BMS, MSD, Merck et Novartis.

auteur
Dr Gerard MILANO

Médecin
Oncologie
Laboratoire d’oncopharmacologie, Centre Antoine Lacassagne, Nice
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés